Design et art de vivre

L’accueil, une valeur au cœur des priorités

Il faut avant tout souligner la réussite d’une partition subtilement ajustée par le chef d’orchestre. En effet une des idées maîtresses de Gilles qui préside à la conception totalement contemporaine de l’architecture est l’accueil des hôtes. Aussi l’organisation des volumes et des circulations imaginée répond avec justesse au respect et au bien-être de tous.

La partie privée est totalement indépendante par souci de discrétion, l’agencement des espaces est pensé pour préserver l’intimité de chacun : patios drapés de feuillages et terrasses privatives délimitées par des rideaux de pieux de châtaigniers. Une démarche qui réussit un heureux équilibre entre la chaleureuse convivialité d’une maison d’hôtes et le confort d’un hôtel de charme.

 

Le goût du détail

Le détail soigné est au service d’un design exigeant et des choix méticuleux modulent discrètement le décor des chambres. Pour chacune d’elle,  Julien a dessiné les motifs qui sont découpés dans l’acier rouillé des volets à glissière et des appliques ;  un travail étonnant qui n’est pas sans évoquer les techniques du pochoir exploité dans l’industrie textile traditionnelle. Des créations originales qui réinventent le rôle et les usages des matières, jouent avec la lumière, un bel accord entre tradition et innovation.

On retrouve ce mariage entre simplicité des matériaux et techniques modernes dans la verrière. Ici, le designer de la maison a poussé les jeux de lumière et fait reproduire le plan de l’abbaye du Thoronet sur le manteau de la cheminée. Il faut assister au moment où la magie s’opère, quand les lignes de l’abbaye surgissent comme par enchantement sous les rayons du soleil.

 

Une vie pleine d’idées…

Les Pierres Sauvages ouvrent les portes à tout un univers d’ingéniosité et d’invention, de meubles chinés ou dessinés, d’objets récupérés ou crées. Bienvenue dans ce monde de trouvailles et de découvertes qui allie le beau et l’utile, joue du réemploi, rassemble petites choses et grands desseins et où l’’unicité des objets, l’authenticité des matériaux, induisent une simplicité des rapports aux choses.

De cet hérisson à bouteilles relooké en table basse aux luminaires spécialement conçus pour le jardin, des étagères découpées sur mesure au laser aux coquetiers dessinés par Gilles, de l’arrondi gracieux des tuteurs autour de la piscine à la pierre polie du bassin dans le jardin de tomates…partout s’instaure un dialogue entre lignes et matières, entre expression des talents et organisation du quotidien.